La monétarisation

Les changements de la MONÉTARISATION du CPF en 2019

Depuis le 1er janvier, la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » est entrée en vigueur. Désormais, les salariés disposent d'une enveloppe monétaire pour se former, évoluer professionnellement ou encore changer de métier.
Ainsi, toutes les heures acquises au 31 décembre 2018 au titre du CPF et du DIF (droit individuel à la formation) ont été converties en euros et chaque heure de formation est valorisée à hauteur de 15 € (montant fixé par le Décret n° 2018-1153 du 14 décembre 2018). ​

COMPRENDRE LA CONVERSION DES HEURES EXISTANTES
Prenons un exemple :
Un salarié à temps plein qui avait cumulé, au 31 décembre 2014, 120 heures DIF* et qui ne les a jamais mobilisées dispose dorénavant de 1 800 €.
À cette somme viendront s'ajouter les 72 heures (maximum) de CPF collectées depuis 2015 et les 24 heures acquises au titre de l'année 2018.
Au total, s'il n'a jamais mobilisé ses heures de formation (DIF et CPF), il disposera de 3 240 €** pour se former.
*Plafond maximal d'heures DIF mobilisables
**Montant crédité à partir d'avril 2019

Les droits acquis au titre du DIF ne sont utilisables que jusqu'au 31 décembre 2020.
S'ils ne sont pas mobilisés avant cette échéance, les droits liés au DIF seront perdus !

MOBILISATION DU CPF
Montants des droits :

500 €/an-pour tout salarié ayant travaillé au minimum à mi-temps sur l'ensemble de l'année. Plafond fixé à 5 000 € maximum.


800 €/an-pour les salariés les moins qualifiés ayant travaillé au minimum à mi-temps sur l'ensemble de l'année. Plafond fixé à
8 000 € maximum
.

AUTORISATION D'ABSENCE DE L'EMPLOYEUR

Sans l'autorisation de l'employeur
si la formation se déroule en dehors du temps de travail

Avec l'autorisation de l'employeur
si la formation est suivie en tout ou partie pendant le temps de travail, le salarié doit recueillir l'accord préalable de l'employeur

Au moins 60 jours avant le début de la formation :
- si la formation dure moins de 6 mois
- si elle implique une interruption continue de travail de moins de 6 mois pour un congé de transition professionnelle
- si la formation est réalisée à temps partiel
Au moins 120 jours avant le début de la formation :
- si la formation dure plus de 6 mois
-si elle implique une interruption continue de travail d'au moins 6 mois pour un congé de transition professionnelle